mardi 8 octobre 2013

Rendre les soins plus faciles

Suite à une question postée en commentaire par Audrey, je fais une réponse générale car elle n'est certainement pas la seule dans cette situation. Comment faire lorsqu'on doit soigner un lapin qui ne se laisse pas du tout faire et stresse énormément pendant et après ?

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent totalement modifier la façon dont va se passer un soin :

Le lieu
L'endroit choisi peut tout changer. La solution qui donne les meilleurs résultats est de placer le lapin en hauteur et dans un lieu qu'il ne connaît pas : sur la machine à laver dans la salle de bain, sur la table de la cuisine etc.
Le fait de quitter son territoire permet de bien différencier le soin du reste des activités. C'est stressant au début car le lapin se demande ce qu'il fait là mais par la suite, lorsque ça devient une routine, c'est au contraire rassurant. Le lapin sait que lorsqu'il est chez lui, personne ne s'amuse à lui faire avaler des médicaments ou à lui laver les oreilles. Son "terrier" reste donc un sanctuaire rassurant. Le stress du soin retombe plus rapidement. Le lapin sait en étant déposé sur la "table de soin" qu'il va passer un mauvais moment mais qu'ensuite il aura la paix.

Certains lapins supportent très bien d'être soignés sur leur territoire mais ils sont minoritaires.

Le moment
Si le lapin est très agité au moment des soins, il est préférable de choisir une période relativement calme de son emploi du temps. Il faut éviter ses grandes périodes d'activité car en le privant d'activité au moment où il en a le plus besoin, il va accumuler une frustration supplémentaire. Ce n'est pas lorsqu'il est en pleine course folle ou en train de jouer avec sa balle en osier qu'il fait lui faire une injection ! Il est préférable de choisir un moment clame comme une sieste ou la période de digestion. Un lapin rassasié et calme sera plus coopératif.
Choisissez également si possible un moment où vous-même êtes tranquille et détendu.

L'organisation
La règle d'or est de tout préparé avant de déposer le lapin sur la table de soin. On relit bien l'ordonnance et on prépare les seringues avec les doses exactes pour ne pas avoir à s'agiter ou à se poser des questions une fois le lapin installé. Il doit sentir que vous maîtriser parfaitement la situation. S'il a l'impression que vous ne savez pas ce que vous faites, son stress augmentera en même temps que le vôtre.

La surface
Recouvrez toujours la table de soin d'une serviette afin d'éviter les glissades stressantes pour le lapin. Si le lapin se débat, reposez-le sur la serviette et faites-lui un câlin ou un petit passage le temps de retrouver son calme.
Si votre lapin a tendance à faire pipi à la moindre contrariété, n'hésitez pas à mettre une serviette bien épaisse afin de ne pas interrompre le soin en cas "d'accident".

L'attitude
Comme souvent avec les lapins, l'élément clef, c'est vous ! Plus vous aurez l'air détenu et maître de la situation, plus le lapin sera coopératif. Vous devez donner l'impression d'être un parfait aide soignant même l'état de santé de vous angoisse terriblement. Vous devez positivez !
Si vous trembler, hésitez ou pleurez vous ne pouvez pas attendre du lapin qu'il soit serein.
Expliquez-lui le rapport entre le soin et son état. Par exemple : "Grâce à ce médicament ton mal de ventre va disparaître.", "Je dois mettre ce produit dans ton oeil pour le nettoyer, si le soin fonctionne, ça t'évitera une chirurgie.". Si le lapin sent qu'il y a une logique et un but positif à vos actions, il sera plus enclin à les supporter que s'il pense que vous avez juste une soudaine passion pour la torture !
Soyez rassurant tout au long du soin. Expliquez-lui où vous allez, dans quel but ainsi que tous les bienfaits à retirer du soin.
Si votre lapin se débat dans tous les sens, griffe ou mord ne vous énervez pas. Si vous perdez votre calme, vous aurez toutes les peines du monde à lui faire retrouver le sien.
Quand la santé du lapin commence à s'améliorer, expliquez lui que c'est grâce aux soins !

La posture
Idéalement, il faut éviter de manipuler le lapin et de lui faire adopter des positions stressantes. S'il s'agit uniquement de donner un médicament, on le laisse debout sur sa serviette et pour l'empêcher de s'enfuir on se place derrière lui. Ainsi, s'il recule, il sera bloqué par notre ventre.
Si vraiment le lapin est intenable, on l'emmaillote (cf site marguerite.com).
L'idéal avec un lapin récalcitrant est d'être deux pour faire le soin. Chacun peut ainsi se concentrer sur sa mission : tenir le lapin pour l'un et administrer le soin pour le second.

Le renforcement positif
Les soins du lapin malade ou en détresse psychologique sont les seules situations chez les lapins pour lesquelles le renforcement positif peut être vraiment utile. Le renforcement positif consiste à récompenser le lapin lors de ses bonnes actions dans le but de le voir reproduire ce bon comportement aussi souvent que nécessaire. C'est une méthode que je déconseille dans tous les autres cas mais quand la santé du lapin est en jeu, on peut mettre ses principes de côté ! Si votre lapin refuse d'avaler sa seringue de médicaments et se débat, proposez-lui une seringue contenant quelque chose qu'il apprécie.  En toute logique, la première fois, il aura la même réaction qu'avec le médicament mais la seconde ou la troisième fois, il devrait l'accepter de meilleure grâce. Ensuite redonnez la bonne seringue, son introduction devrait être plus simple. Choisissez une seringue d'1 ml, ce sont les plus simples à introduire dans la bouche du lapin. Votre lapin risque de faire la tête : vous venez de l'arnaquer ! Redonnez-lui une seringue de quelque chose qu'il aime.

La rapidité à laquelle un lapin va accepter les soins, dépend de ces paramètres mais aussi de son passé. Si vous venez de l'adopter et qu'il ne vous fait pas encore totalement confiance, la routine sera plus longue à mettre en place.
Après le soin, si le lapin est très stressé, laissez-le décompresser puis lorsqu'il est plus calme proposez-lui quelque chose d'agréable pour lui changer les idées :  friandise, câlin, petite sortie dans le jardin, etc.

1 commentaire:

  1. Merci beaucoup de votre réponse, Gwen!
    Il y a déjà beaucoup de points que je respecte dans cette charte des bons soins mais ce n'est pas encore ça pour Grignotte. J'ai revu le véto aujourd'hui qui voit une légère amélioration sur la patte arrière droite donc on continue les antibio et les pansements pendant encore 10 jours avant de revoir le "docteur" pour éventuellement prolonger le traitement.
    Merci encore d'avoir répondu si vite et vivement que le colis de la poste arirve pour que l'on puisse jouer ou acheter votre livre...
    Audrey

    RépondreSupprimer