samedi 1 novembre 2014

Samedi sur le balcon


Aujourd'hui, j'ai profité du temps estival pour jardiner. Le rosier grimpant continue à grimper un peu plus chaque semaine. Il faudrait désormais qu'il s'étoffe car il est maigrichon. Je ne sais pas trop si je dois le tailler ou attendre le printemps.

Pendant que Wilson faisait la sieste bien caché derrière ses mini-prairies, j'ai rempoté mes plantes grasses. Elles se portent vraiment bien, j'espère qu'elles passeront bien l'hiver mais comme elles ont poussé dans des jardins du quartier, ça ne devrait pas poser de problème. C'est l'avantage de l'achat en vide-grenier dans le quartier.
Mes arbustes perdent leurs feuilles mais les géraniums sont encore en fleurs et sont recouverts de boutons. Des capucines sortent de terre un peu partout et ont visiblement l'intention de fleurir elles aussi ! 


8 commentaires:

  1. La taille des rosiers se fait théoriquement en mars, mais cette année ils ont tellement poussé à cause des pluies, que je crois bien que je vais les tailler un peu aussi. Toutefois il faut veiller à tailler long de façon à le refaire en mars, car s'il gèle, c'est le bout des branches qui meurt et donc on n'a plus de marge au printemps.

    Même si les balcons sont plus chauds que les jardins, les plantes en pot souffrent beaucoup du froid autour du pot qui atteint les racines. Une solution peut-être de leur offrir une barquette de polystyrène du supermarché en guise de soucoupe hivernale très isolante.

    Avec ce temps anormalement doux, les fleurs de printemps sont en train de repartir ; j'ai au jardin des primevères, des pervenches, et comme sauvages des pâquerettes, des violettes et des boutons d'or. J'ai aussi des crocus alors que je pensais bien avoir choisi des variétés printanières, mais là je ne suis pas absolument certaine.

    Wilson a beaucoup de chance de pouvoir dormir dehors ; nous nous avons un voisin chat en qui je n'ai absolument pas confiance à voir comment ses moustaches frétillent à la vue de mes deux chéris, qui ne sortent donc que sous surveillance très rapprochée !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai taillé quelques bouts de branches que Wilson a dévoré avec plaisir.
    Ici, il ne gèle quasi jamais. On m'a juste conseillé un voile d'hivernage au cas où.

    RépondreSupprimer
  3. bonjour,

    Je suis énormément contente de pouvoir vous parler car je suis impeu comme une (fane) de vous. J'ai lu tous les article que vous avez mi sur marguerite&cie et grasse a vous ma lapine et en très bonne santé et est très heureuse. Avant elle j'ai eu 7 lapins et il non pas survécu a toute cette mauvaise alimentation qu'il y a en animalerie car on mavais mal informer et maintenant tous va vraiment mieux .
    Et je voulait vous demander quand on donne des branche de rosier il faut enlever les épine ou pas .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ines, votre message me touche particulièrement !
      Quel bonheur de vous savoir à présent experte avec votre lapine !
      Martine - plumette

      Supprimer
    2. Gwen, tu parles de Guislaine ?
      Suivant si un rosier est buissonnant, grimpant, à tige, ... la taille est différente. Tu fais bien de te renseigner !
      Je ne sais pas tout court ; je ferais des recherches comme toi.

      Supprimer
    3. les lapins mangent les épines des rosiers sans souci sauf si elles sont trop grosses.
      personnellement, je ne leur donne que les nouvelles pousses sans trop d'épines.

      Supprimer
    4. oui Plumette, je parlais de Ghislaine. Il a bien poussé mais ça fait des sortes de longues lianes maigrichonnes donc à mon avis une petite taille ne fera que du bien mais ça peut attendre le printemps. En plus on y verra plus clair quand il n'aura plus de feuilles. Je voudrais qu'il garde un aspect fouillis/sauvage mais qu'il s'étoffe un peu tout de même.

      Supprimer